Les fausses excuses qui t’empêchent de faire un tri efficace

Je le répète souvent, le meilleur moyen de faire de la place chez toi c’est de trier et de te débarrasser de tout ce qui ne t’est pas ou plus utile.

Je le vois régulièrement lors de mes sessions clients, l’étape du tri peut être fastidieuse. Nous n’avons pas tous le même attachement aux objets. Parfois la culpabilité, le déni ou même la mauvaise foi te gagne.

Je t’ai répertorié les 7 phrases que j’entends le plus, une sorte de « best of des excuses » qui t’empêchent de te séparer de certains objets.

Compte évidemment sur moi pour déconstruire chaque idée et te donner mes conseils pour que tu parviennes, enfin, à faire un tri efficace !

« Oui mais c’est un cadeau… » 

Cas typique : ce pull en maille rouge qui gratte offert par tata Jeannine à Noël, il y a 5 ans.

Tu ne l’as jamais porté mais il encombre désespérément ton dressing…

C’est un cadeau, et alors ??? Tu as gardé chaque cadeau que l’on t’a offert depuis ta naissance ? Je ne pense pas ! Alors s’il te plait : déculpabilise ! En plus, il y a vraiment très peu de chances pour que ta tante te demande des nouvelles de ce pull 

Alors sépare-toi en !

« Oui mais ça m’a coûté cher »  

Spoiler alert : garder dans ta penderie cette petite robe verte achetée en soldes il y a 3 ans sur un coup de tête (que tu n’as jamais porté, étiquette sur le vêtement à l’appui !) ne te rendra pas ton argent. Au mieux, tu pourras la revendre sur un site de seconde main mais tu ne vas jamais récupérer la totalité de ton butin. Fais-toi à l’idée qu’à moins d’avoir des pépites dans tes placards qui ont pris de la valeur avec le temps, garder des pièces inutilisées chez toi n’est pas lucratif, juste encombrant…

« Oui mais ça peut servir » 

Ah, le fameux « au cas où… » Penses-tu vraiment que tu vas un jour réutiliser cette clef allen Ikea ? Ce doublon de lacets à chaussures couleur caca d’oie ? Lorsque tu te poses la question et que tu es honnête avec toi-même, la réponse est souvent non. 

Les anciennes générations avaient tendance à conserver le moindre objet avec l’idée que « ça pourra toujours servir » et « rien ne se perd, tout se transforme ! ». J’aime cette mentalité mais elle ne fait plus vraiment sens dans notre vie actuelle. Alors sépare-toi en ! Ne t’inquiéte pas, ça servira à une personne qui en aura vraiment besoin.

« Oui mais si je regrette de m’en être séparé ? »

La peur de regretter te gagne et te bloque dans le fait de te débarrasser des objets ? Encore une fois, je te rassure, il est peu probable que ce soit le cas. Et au pire des cas, tu auras toujours possibilité de retrouver l’objet en question dans des brocantes, vide-greniers ou sites de seconde main (Coucou mes Betty la Malice que j’ai racheté à mes 26 ans sur Vinted ! Nostalgie quand tu nous tiens…)

« Oui mais quand j’aurai du temps, je l’utiliserai/je m’en servirai… »

Es-tu sûr/e que le vélo d’appartement qui a accumulé 1,5 centimètre de poussière va un jour resservir ? Si le manque de temps est pour toi une fausse excuse pour éviter de te séparer des objets, alors ce qui te guète, c’est une grosse culpabilité ! 

As-tu réellement envie de passer devant ce vélo inutilisé, ces livres que tu as acheté mais qui ne seront jamais lus, te rappelant la flemme que tu as de te remettre au sport et que tu préféres TikTok à un bouquin probablement ennuyeux ?

Idem pour les vêtements taille 36 que tu gardes dans ton dressing dans l’espoir de perdre du poids un jour… Vraiment pas super pour l’estime de soi… Pas la peine de se prendre un shoot de culpabilité chaque matin en ouvrant votre armoire ! N’aie crainte, sépare-toi en ! Et si jamais un jour tu parviens à récupérer ta taille d’antan, je suis persuadée que tu auras envie de renouveau dans ta garde robe 😉 

« Oui mais c’est un souvenir » 

Encore une fois, on se détend ! ZEEEEEEN ! Te débarrasser d’un souvenir d’enfance ou d’un souvenir de voyage ne fera pas oublier les souvenirs qui y sont associés.

Comme le dit si bien Monique de Gramont : « les vrais souvenirs c’est dans la tête que ça se range ». Une citation que j’adore et que je trouve très juste.

Mon conseil pour les plus nostalgiques : prendre une photo de l’objet en question avant de s’en séparer. Une photo prendra toujours moins de place ! 

« Oui mais je ne sais pas quoi en faire »

Aujourd’hui il y a mille façons de donner une seconde vie aux objets dont on souhaite se séparer.

Par exemple le don via les nombreuses recycleries et associations comme Emmaüs qui reprennent tout un tas de choses, je suis sûre que tu en connais alors prévoie d’y faire un tour prochainement ! 

Un article détaillé arrivera prochainement sur « que faire des objets dont on se débarrasse ? » alors… stay tuned ! 😉 

Désormais plus d’excuses pour ne pas trier efficacement et avec enthousiasme ton LOGIS !